Mon parcours au PLIE

PHOTO LK

Je me prénomme Khadija, j’ai 40 ans et je suis maman de 3 enfants, je suis arrivée sur le dispositif du PLIE en avril 2019 avec comme projet professionnel de travailler en tant que « Agent de Service Hospitalier ».

J’avais tout de même un métier qui m’attirait, un rêve, c’était de travailler dans la sécurité mais comme parfois le destin t’oriente vers d’autres horizons, j’ai accédé à des postes d’ASH, je ne dis pas que cela ne me plaisait pas mais quand il faut travailler et que l’on vous propose un emploi, le choix est vite fait.

Une première signature d’un CDD de 4 mois, avec l’entreprise Sodexo pour une maison de retraire. Suite à ce premier contrat, j’ai été contrainte de refuser un contrat PEC de 12 mois, (trop loin du domicile et problème garde d’enfant), et avec du recul, j’ai pris conscience que ce secteur ne me plaisait plus et que je devais vite rebondir.

J’ai parlé de mon projet fou à mon accompagnatrice et comme elle le dit si souvent « Rien n’est impossible », en 1 mois mon projet d’agent de sécurité a vu le jour. J’ai participé à l’information métier « Agent de sécurité » avec la Cité des Métiers et là surprise, le secteur souhaite féminiser ces équipes de sécurité et la société « Protection Europe Sécurité » m’a fait une promesse d’embauche suite à ma formation obligatoire pour être agent de sécurité.

J’ai fait une immersion dans l’entreprise qui s’est très bien passée et qui a été validée. Ensuite positionnement sur la formation qualifiante qui devait démarrer en juin 2020, en même temps demande de casier judiciaire qui devait être validée par l’instance du CNAPS. Tout s’est enchainé comme dans mon rêve …. « wouaaouuu, je suis fière de moi, d’être arrivée à faire tout ceci en si peu de temps ».

Pendant le confinement, mon réseau amical, m’informe que Carrefour Market recrute un employé commercial, remplacement d’une personne qui part à la retraite. Après échanges avec mon accompagnatrice, pour peser le pour et le contre et surtout pour m’aider à prendre une décision car c’était un CDI, j’ai pris une journée pour me décider, grand dilemme pour moi.

La raison l’a emporté et le 4 juin je signe un contrat à durée déterminée pour apprendre le métier et me familiariser sur ce nouveau poste, j’ai dû me familiariser avec les noms des fromages, la découpe, l’emballage, la mise en rayon de ce stand de fromage. Le 11 août, je signe mon contrat à durée indéterminée. Une nouvelle vie professionnelle, une stabilité pour moi. Tout se passe bien car mon Responsable est disponible, et de plus je peux m’organiser pour la garde de mes enfants.

Ceci dit, mon rêve d’être agent de sécurité reste enfoui dans mon cœur mais je reste persuadée qu’un jour ……..

Aujourd’hui, je souhaite remercier l’équipe du PLIE pour la confiance qui m’a été accordée.

Mon problème de logement est encore d’actualité, mon emploi en CDI va surement me permettre de résoudre ceci et aujourd’hui je suis fière de mon parcours et je vais continuer à me battre pour être encore meilleure pour mes enfants.