Mon parcours au PLIE

<<<<<<< HEAD:wp-content/themes/oneplie/template-parts/content-single.php

Aysun a commencé son parcours avec le PLIE en février 2020.
Elle partage avec son accompagnatrice sa situation familiale qui la préoccupe et l’inquiète : le dépôt de bilan de l’entreprise de son mari et tout ce qui en découle, le fait de ne plus avoir de revenu et la crainte de tout perdre.
Elle se lance dans une recherche d’emploi acharnée, elle est prête à prendre n’importe quel poste pour pouvoir rebondir et subvenir aux besoins de sa famille.

Mais la crise sanitaire et le confinement viennent tout stopper en avril.

Son accompagnatrice, qui maintient son activité en télétravail, lui propose une formation à distance (1VENTE TOI) de vendeuse qui lui permettrait d’avoir une formation en lien avec un secteur d’activité qui est moins impacté par la crise sanitaire. Hésitante dans un premier temps, elle accepte tout de même de suivre les conseils avisés de son accompagnatrice à l’emploi. Elle s’investit sur ce temps de formation, et est très impliquée et assidue. Au mois de mai, elle doit faire une période d’immersion en entreprise. Elle prospecte et trouve la boulangerie « ANTIK » qui accepte qu’elle fasse ce stage avec eux. Très vite, elle se fait remarquer par ses employeurs qui sont ravis de son travail, de son implication, de son autonomie.

A la fin de son stage, l’employeur lui propose un CDD de 4 mois, elle accepte, bien sûr, tout en terminant sa formation.

Au mois de novembre l’employeur lui propose de signer un CDI.

Aujourd’hui la situation familiale de Aysun s’est nettement améliorée. Elle est ravie d’avoir était orientée sur le PLIE et d’avoir été accompagnée, à un moment de sa vie où tout était compliqué.