Joëlle Clary

joelle-clary

Je travaille chez EDF depuis 26 ans où j’ai en charge un réseau environnement qui rassemble des ambassadeurs de l’exemplarité comportementale en matière d’environnement. En parallèle, j’anime un réseau féminin, le Réseau Essenti’elles, créé à l’initiative d’Anne-Marie COLOMBIER qui a pris ce projet d’origine nationale en pilotage au niveau de la Méditerranée depuis 6 ans.

J’ai commencé à travailler avec le PLIE au début de l’année 2012 sur des actions de parrainage et de simulations d’entretien d’embauche. J’y ai rencontré des gens qui n’ont pas travaillé parfois depuis dix ans et qui sont devenus complètement étrangers au monde de l’entreprise. Pour aider ces gens, je veux me donner totalement !

Ensemble, nous somme plus fort(e)s !

L’objectif du réseau Essenti’elles est de promouvoir la carrière des femmes dans l’entreprise par l’amélioration de la connaissance de soi et la réalisation de stages. Ces actions de marketing de soi, de travail du leadership au féminin sont utiles aux femmes pour prendre conscience de leurs atouts et les mettre en avant. Parce que, comme je le constate chez beaucoup d’employées au sein de l’entreprise mais aussi chez des chercheuses d’emploi que nous parrainons, il y a une vraie retenue chez les femmes, par rapport à la réussite et à l’ambition, qui les freine dans leur évolution professionnelle. Au sein du réseau Essenti’elles d’EDF, nous sommes donc là pour apporter un éclairage particulier en agissant sous la forme d’ateliers animés par des ressources internes. Nous favorisons les rencontres entre différents réseaux pour mutualiser nos expériences et avancer à plusieurs en se disant « ensembles, nous sommes plus fortes ! ».

Nos actions sont notamment favorisées par l’accord d’égalité professionnelle de 2012, dans lequel l’entreprise fait désormais la promotion des réseaux féminins et reconnaît l’investissement des participantes sur leur temps de travail. On peut dire que s’investir dans le réseau Essenti’elles est désormais valorisé par l’entreprise et valorisant pour elle. C’est le principe même de la RSE, cela profite à tout le monde, car favoriser le bien-être des salariés, c’est favoriser aussi l’efficacité et le développement de l’entreprise.

Là où ce réseau professionnel féminin devient vraiment intéressant, c’est quand on se rend compte qu’il constitue un vrai vivier de femmes cadres prêtes à s’investir dans des actions sociales, à aller au delà de la promotion de leur carrière. Je pense que cette sensibilité aux questions d’insertion professionnelle, vient du fait que cela fait écho à notre expérience de femme en entreprise. Souvent, il nous a fallu prendre conscience de nos compétences, apprendre à valoriser notre action, apporter un point de vue différent dans un milieu très masculin. Du coup, nous comprenons, je crois, mieux que d’autres ce que peut être la difficulté de s’insérer professionnellement, d’autant plus lorsqu’il s’agit de femmes qui doivent tout construire à la force de la volonté parce qu’elles n’ont pas de formation, ou trop de responsabilités familiales.

Dans mon cas, c’est grâce à l’impulsion donnée par ce réseau et à la confiance qu’il m’a insufflé, que j’ai décidé de me lancer dans les projets de parrainage du PLIE. J’ai commencé par faire des simulations d’entretiens d’embauche et cette expérience a pour moi été magique! Je me suis libérée et j’ai pris conscience que je pouvais beaucoup apporter à des personnes qui ont vraiment besoin d’un appui. J’ai mis à profit ma « vison d’entreprise », notamment sur la question toute simple de la construction d’un C.V. ou d’une lettre de motivation. Pour des gens qui ont perdu confiance en eux, cela peut être un véritable casse-tête.

Je suis vraiment très heureuse de participer à ces actions, et presque étonnée de voir à quel point cela fonctionne bien. Sur les quatre personnes que j’ai suivies, deux ont trouvé rapidement un emploi, les deux autres ont au moins pris confiance en elles et, je n’en doute pas, finiront aussi par y arriver. Et cette réussite constitue un double apport puisqu’elle m’a permis, à moi aussi, de gagner en confiance et en estime.

Il y a une certaine fierté de nos salariés à travailler pour une entreprise qui réalise et permet de telles actions. Je côtoie beaucoup de salariées au sein du réseau Essenti’elles chez EDF qui voient leur sentiment d’appartenance à l’entreprise renforcé par ces actions sociales.

Poser des pierres pour l’avenir avec le PLIE

Le PLIE c’est finalement une rencontre très enrichissante entre deux mondes apparemment déconnectés, et qui ont un intérêt mutuel très fort à collaborer. C’est l’ouverture d’un espace d’échange, de construction, d’entraide qui fonctionne de manière très complémentaire avec les réseaux. Le PLIE avance aux côtés du parrain et du filleul, ce n’est pas un voeu pieux. C’est donc essentiel de faire connaître l’existence de cette structure qui met en place un vrai suivi, générateur de bien-être au sein des entreprises participantes et très efficace pour l’accès à l’emploi. La fin de ma carrière approche, et cette collaboration m’a confirmée dans mon envie de continuer à m’investir, d’aller encore plus loin dans le développement de ces dispositifs de responsabilité sociale.

Je vois dans le PLIE une possibilité d’action très concrète pour le développement durable en matière sociale et sociétale, c’est une pierre posée pour l’avenir.